LES GUERRES DE VENDÉE AU PAYS MARAÎCHIN

En évoquant certaines personnalités emblématiques de la résistance maraichine, Lionel Dumarcet apportera un regard nouveau sur une épopée généralement entretenue par la tradition historiographique.

Publié dans Conférences | Commentaires fermés sur LES GUERRES DE VENDÉE AU PAYS MARAÎCHIN

L’ART ROMAN EN VENDÉE

L’Empire Romain disparu, l’Occident envahi par les hordes barbares : Wisigoths, Alains, Francs, Burgondes qui détruisent ce qui représentait la Civilisation.

Le Monde est plongé vers un inconnu, le Monde a peur, les Hommes se battent pour un territoire, les populations et les paysans souvent massacrés ou livrés en esclavage.

Le Christianisme est leur Salut, la France va se couvrir d’un blanc manteau d’églises (Raoul le Glabre).

L’Art Roman va se développer, une ère nouvelle apparaît avec Cîteaux et Cluny (sites clunisiens de Cluny ou de La Charité sur Loire…etc.).

La Vendée fait partie du Monde Roman qui voit un Renouveau avec le développement des pèlerinages, des Croisades. Du IXe au XIIIe siècle, les églises vont se multiplier, l’Occident médiéval est né.

Publié dans Conférences | Commentaires fermés sur L’ART ROMAN EN VENDÉE

Reprise des visites du Champ de bataille des Mathes en 2020

Les bénévoles de l’association Histoire, culture et patrimoine du Pays de Rié font revivre le champ de bataille des Mathes.

+ d’infos sur le site des Mathes, avec la participation du média « Wenam TV » (2020)

+ d’infos sur le site des Mathes, avec le concours de la municipalité

Une visite d’une heure qui fait revivre :

– La bataille de l’île de Rié (1622)

– Le combat de Louis de la Rochejaquelein (1815).

Pour participer à la visite, rendez-vous chaque jeudi sur le parking de ce site historique, à 11 h.

Parking aménagé : chemin de la Tisonnière – Prendre la route du Perrier pour rejoindre le quartier de la Fradinière, puis prendre chemin de la Grenouillère (suivre la signalétique).


A l’extrémité de la commune de Saint-Hilaire-de-Riez, sur la route du Perrier, c’est un lieu à l’écart, aux frontières du marais, où une croix a été érigée en 1820. Défenseur de la lignée des Bourbons, Louis de la Rochejaquelein est mort ici, il y a près de 200 ans. C’était le 4 juin 1815, sous les balles des soldats impériaux de Travot. Une troupe venue de La Roche-sur-Yon.

« Il a fait partie de la garde rapprochée du roi qui est obligé de fuir vers Gand, en Belgique, à cause du retour de Napoléon de l’île d’Elbe », brosse Patrick Avrillas, un historien local passionné par cette époque.

Après deux débarquements sur la côte du nord-ouest Vendée, dont l’un à Saint-Gilles, Louis de La Rochejaquelein veut stopper les soldats impériaux au pont des Mathes. Finalement, soutenus par les maraîchins locaux, les partisans de La Rochejaquelein poursuivent les soldats de Travot jusque vers le bourg de Saint-Hilaire-de-Riez. Mais ces derniers ont perdu leur chef.

Or, quelques jours plus tard, Napoléon est vaincu à Waterloo et Louis XVIII revient sur le trône. Stratégiquement, le soulèvement vendéen a sans doute joué un rôle en fixant une partie des troupes de l’Empire en province à l’heure de la grande bataille où l’empereur est battu.

Au-delà de ces faits d’armes d’une deuxième guerre de Vendée éclair, l’intérêt est de donner un coup de projecteur sur un lieu historique. « Les Mathes, c’est aussi le lieu où le roi Louis XIII franchit la Besse avant de livrer la bataille de Rié en 1622 », insiste Patrick Avrillas, auteur d’un ouvrage sur la question.

Un lieu symbolique où le roi inflige une lourde défaite au chef protestant Benjamin de Soubise.


Vidéo d’une visite du lieu en 2019

Publié dans L'association, Notre Patrimoine, Publications | Commentaires fermés sur Reprise des visites du Champ de bataille des Mathes en 2020

Les Haxo, deux généraux au cœur des guerres de Vendée et d’Europe

Notre conférencier, l’historien Yannick Guillou, nous fait mieux faire connaître chacun des deux généraux Haxo, natifs de Lorraine. Avec certains épisodes de leur riche histoire personnelle, nous parcourrons une période de l’Histoire qui va de la Révolution à Louis-Philippe, en Vendée et aux côtés de Napoléon.

– le premier se nomme Nicolas Haxo. Il voit le jour en 1749 à Etival (Vosges). Pendant la Révolution, il est commandant de la garde citoyenne de Saint-Dié. Il répond à l’appel de la Patrie et prend la tête des volontaires du 3e bataillon des Vosges. Dans l’armée du Rhin, à la suite du siège de Mayence, il gagne son grade de général, en été 1793. Avec « les Mayençais », il est envoyé en Vendée par la République pour combattre l’insurrection royaliste. Sans relâche, il est sur les pas du général insurgé Charette et de ses troupes. Son acharnement lui sera fatal. Haxo perd la vie en 1794 dans le combat des Clouzeaux, près de La Roche-sur-Yon.

– le second est François Nicolas Benoît Haxo, son neveu. Il naît à Lunéville en 1774. Il débute sa carrière à Bitche dans l’arme du génie, puis à Genève. En 1800, jeune capitaine, il franchit le Saint-Bernard avec le 1er Consul. En poste en Italie, il part ensuite en mission à Constantinople. En Espagne, il participe aux sièges de Saragosse (1809) et de Lérida (1810). Il agrandit les places de Hambourg et Dantzig. En 1812, il fait la campagne de Russie et sa terrible retraite. Nommé commandant en chef du génie de la garde impériale, il est au côté de l’Empereur à Waterloo. Comme Vauban, la paix est pour lui plus active que la guerre. Il est certainement l’un des plus brillants ingénieurs militaires du XIXème siècle. Après la chute de l’Empire en 1815, il intervient sur beaucoup d’ouvrages fortifiés de France. Il travaille sur les défenses de Lyon. A Grenoble, il édifie le fort militaire de «  La Bastille », surplombant de 264 mètres la ville de Grenoble et il réalise les nouveaux remparts. Il relève Belfort, renforce Fort l’Écluse et bien d’autres places. Point d’orgue de sa carrière, il assiège Anvers en 1832. Homme d’esprit et de caractère, il a aussi une vie sociale bien remplie jusqu’à son décès en 1838, à Paris.

L’auteur

Yannick Guillou auteur biographe aux éditions EDHIDTO de :

  • Nicolas Haxo, un général vosgien à la poursuite de Charette

  • Haxo, successeur de Vauban

Publié dans Conférences | Laisser un commentaire

Conférence – De Lattre de Tassigny

Publié dans Conférences | Laisser un commentaire